reconversion professionnelle dans les soins

Entamer une reconversion professionnelle dans les soins

Beaucoup de personnes décident de quitter leur emploi et de s’orienter vers un autre secteur d’activité. Nombreuses sont celles qui optent pour une reconversion professionnelle axé vers le domaine de la santé. La médecine douce comme l’ostéopathie séduit ainsi de plus en plus de praticiens. Le plus important est de bien déterminer la voie à suivre ainsi que les différentes formations s’y afférant.

Le métier de secours et de soin, un secteur important

Le domaine de la santé figure parmi les plus importants secteurs d’activité en France. Le manque de personnel est significatif en raison du vieillissement de la population et de l’augmentation des départs en retraite. Les opportunités d’emploi dans ce milieu sont donc nombreuses pour les jeunes diplômés. Il est donc relativement facile de se faire embaucher dans un centre hospitalier et dans les maisons de retraite. Le recrutement se fait massivement puisque l’offre est supérieure à la demande. Sinon, il est également possible de reprendre les cabinets privés des praticiens partant à la retraite.

Comment choisir sa future profession ?

Ostéopathe

Tous ceux qui ont un baccalauréat ou un diplôme équivalent peuvent suivre des cours d’ostéopathie dans les écoles agréées par l’État et le ministère de la Santé. Les admissions ne sont pas uniquement réservées à ceux qui ont déjà travaillé dans ce milieu ou qui ont suivi des études relatives à la santé. Ceux qui souhaitent se reconvertir ont d’ailleurs le choix entre deux voies.

Pour les professionnels de santé, ils ont la possibilité de faire valoir leur expérience quand ils intègrent une formation spécifique. De cette manière, il leur est possible d’opter pour une formation continue. Elle inclut environ 1 300 heures de cours. Quant aux autres, ils doivent intégrer une formation initiale pendant cinq ans. Auparavant, il faut réussir le concours d’entrée qui a lieu tout au long de l’année.

La liste d’attente des admis est établie en fonction de l’ordre chronologique du dépôt de candidature et de la réussite au concours d’entrée. Tous les candidats ont la possibilité de suivre des cours de prépas. Ils sont ainsi plus de bagages pour passer les épreuves écrites et orales.

Choisir l’école d’ostéopathie

Le diplôme obtenu dans les différentes écoles d’ostéopathie a la même valeur. Néanmoins, il est important de choisir le bon établissement pour suivre les formations appropriées. Plusieurs critères doivent être pris en compte. Il faut commencer par déterminer les accréditations détenues par l’école. Les meilleurs établissements ont une accréditation délivrée par la commission nationale d’accréditation des établissements d’enseignement supérieur privé en ostéopathie. Elle constitue un réel gage de qualité. Collectif concept propose une formation en ligne en ce sens.

Cela concerne le corps professoral, l’enseignement prodigué ou les équipements dans les locaux. L’agrégation de la Société internationale d’ostéopathie basée à Genève constitue aussi un autre facteur primordial. Les écoles de référence dont, entre autres, partit de l’Osteopathic International Alliance et de l’European Council of Osteopathic Education. Il faut pourtant savoir que les accréditations et les agrégations ne sont pas acquises indéfiniment. Les écoles spécialisées doivent respecter toutes les contraintes exigées et maintenir la qualité de l’enseignement.

Opter pour la formation en ligne

Formation en ligne dans les soins

De plus en plus d’étudiants s’inscrivent à une formation en ligne. Ils ont le choix entre plusieurs disciplines, incluant également la médecine douce comme l’ostéopathie. L’essor d’internet et le progrès technologique ont contribué au succès de cette méthode. Elle s’avère, en effet, pratique pour ceux qui travaillent déjà en parallèle ou qui suivent d’autres cursus.

Les formateurs sont des enseignants reconnus. En plus de l’ostéopathie, ils abordent également des thèmes plus généraux tels que la biomécanique, la sémiologie, l’anatomie ou encore l’histologie. Les étudiants ont, entre autres, accès à tous les documents nécessaires destinés à optimiser leur apprentissage. Ils peuvent aussi se connecter pour discuter directement avec les enseignants et les autres étudiants. Ils bénéficient aussi d’un suivi personnalisé afin qu’ils puissent acquérir les connaissances requises.

Connaître les contraintes d’une reconversion professionnelle

Les études en ostéopathie demandent du temps et d’énergie. Ceux qui suivent ces cursus doivent fournir le maximum d’effort afin d’acquérir le savoir-faire nécessaire. En dehors des formations, il est important d’avoir certaines qualités. Un ostéopathe qualifié doit être en mesure de diagnostiquer avec précision les problèmes de ses patients et les traiter correctement.

De ce fait, le praticien doit être à l’écoute de son patient. Il lui faut également faire preuve d’empathie afin de mieux détecter les causes du problème. Dans certains cas, le patient ne veut pas communiquer certains détails.

Le praticien doit pouvoir le mettre en confiance et le rassurer. Il est également nécessaire d’avoir une grande délicatesse, notamment au cours des séances de massage. Les traitements procurés doivent être doux tout en étant précis et efficaces.

Un ostéopathe doit également avoir une aisance relationnelle en vue de fidéliser sa clientèle. Il faut savoir qu’il travaille essentiellement en cabinet privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.