Les différentes cybermenaces

Quelles sont les différentes cybermenaces ?

Que vous soyez une entreprise ou un particulier, les cyberattaques sont une véritable hantise. Cela est une réalité sur tous les systèmes d’exploitation, y compris sur les OS basés sur Linux.

Mais ce qui inquiète le plus, avec ou sans antivirus, c’est qu’il n’est pas toujours aisé de les prévoir puisqu’il est impossible de connaître à l’avance quelles formes elles peuvent revêtir. Toutefois, malgré leur dangerosité, le mode opératoire de ces menaces numériques peut aisément permettre leur identification. Voici quelques attaques dont vous risquez d’être victime en naviguant sur le Net.

Le Ransomware

Encore dénommés rançongiciels, ils font parler d’eux depuis quelques années déjà. Leur but en infectant votre appareil est de vous demander une rançon. Toutes les données contenues sont alors cryptées et vous n’y avez à nouveau accès qu’après avoir versé une rançon au pirate. Ce type d’attaque se développe de plus en plus, causant des dégâts dans le monde entier, paralysant des villes complètes, des usines, des hôpitaux. C’est un des principaux risques en terme de sécurité. La meilleure solution ? Installer un antivirus gratuit pour améliorer votre cybersécurité.

Le Publiciel

On utilise souvent le terme anglophone d’adware et agit en général en deux étapes. Après le téléchargement et une fois que vous avez cliqué dessus, vous êtes littéralement bombardé de publicités.

Le logiciel malveillant

Le Malware est l’autre appellation du logiciel malveillant. C’est une formulation qui inclut toutes les diverses cybermenaces informatiques pouvant nuire à votre appareil. Il peut prendre de multiples formes afin d’infiltrer, voler, effacer ou corrompre des données sur un réseau et sur des machines. Les numéros des cartes de crédit font bien souvent partie des informations confidentielles subtilisées.

Antivirus ransomware

Les Spywares (Logiciels espions)

Le cheval de Troie

Le Trojan Horse ou cheval de Troie est un genre assez spécifique de logiciel malveillant qui a vu le jour il y a déjà une dizaine d’années. Il s’agit d’une infection muette de l’appareil par le biais d’un programme informatique apparemment sain. Dès son installation, le logiciel fait ce pour quoi il a été programmé. Il peut avoir accès à votre caméra et vous filmer à votre insu ou encore graver vos mots de passe.

Le Rootkit

Il s’agit d’une suite de combines établies par un programme malveillant afin de pouvoir accéder à distance et frauduleusement à votre machine. Cet accès se fait en toute discrétion pour éviter la détection et ainsi, demeurer longtemps en place.

Le Spam (pourriel)

Les spams ne sont pas réellement dangereux. Ils peuvent néanmoins servir à dissimuler un ver informatique qui s’implante sur votre machine. Il suffit de les ouvrir, de cliquer sur le lien ou d’ouvrir la pièce-jointe qu’ils contiennent.

Le Phishing (Hameçonnage)

C’est en termes plus simples, une mystification. Cette menace informatique est néanmoins assez aisée à reconnaître (même si c’est de moins en moins car les escrocs améliorent leurs techniques de phishing). Elle prend en fait la forme d’un courrier électronique d’une institution connue de vous allant jusqu’à imiter à la perfection même son logo. Le but du pirate informatique est de parvenir par ce subterfuge à obtenir vos renseignements personnels en vous poussant à cliquer sur un lien. À cet effet, ils prétexteront une quelconque vérification. Soyez vigilants, car aucune institution bancaire ne réclame d’informations personnelles de cette façon à leur clientèle.

Les accès non autorisés

Les menaces ne sont pas qu’extérieures. Elles peuvent également être internes. Une personne non autorisée peut accéder physiquement à des informations qu’elle n’est pas censée détenir. Plus il y a de monde qui peut avoir accès à votre appareil, plus vous courrez le risque de voir vos données être dérobées. Vous créez ainsi de nombreuses brèches de sécurité qui se retournent ensuite contre vous.

Les DDoS Attack (Attaque par déni de service)

Ce type d’attaque peut se faire en n’utilisant que très peu de ressources, notamment en ne se servant que d’un appareil. Plus spécifiquement, le cybercriminel se sert uniquement de son appareil afin de contrôler d’autres machines qu’il a préalablement pris le soin d’infecter. Ces derniers obéissent alors à ses ordres grâce aux vers ou aux virus. L’objectif de ce genre d’attaque vise l’indisponibilité d’une plateforme sur la toile en la sollicitant au-delà de ce qu’elle peut supporter.

Conclusion

À l’inverse de ce que pense la grande majorité des gens, aucun appareil n’est à l’abri des attaques de cybercriminels, et ce, peu importent l’appareil ou le système d’exploitation. S’il est vrai qu’ils sont moins fréquents sur certains systèmes par rapport à d’autres, les risques d’attaques ne sont inexistants sur aucun système. Pas même les appareils nés de la marque à la pomme (Apple). Les raisons d’installer un antivirus sont donc nombreuses.

Il est alors important que vous fassiez attention aux clés USB qui peuvent être infectées. Ce sont d’ailleurs les principaux vecteurs. N’oubliez donc pas de les analyser avant toute utilisation de leur contenu. Évitez aussi de télécharger des fichiers sur des sites internet dont vous n’êtes pas sûrs de la fiabilité. Il en est de même pour les pièces jointes aux courriers électroniques. Avoir un antivirus et le mettre régulièrement à jour est une question de cybersécurité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.