hébergement web

Les instructions ultimes sur comment changer d’hébergement web

Il existe des millions de sites web sur Internet du fait de l’avènement des nouvelles technologies et de la facilité d’accès à l’information. De nos jours, un enfant de 12 ans peut lancer un blog sur comment faire de belles créations avec des lego grâce à des vidéos.

Pourquoi est-il si facile de créer un site web ?

A la base, il faut connaître au moins deux langages informatiques, en l’occurrence HTML et CSS, pour créer un site web. Mais avec les nouvelles technologies et l’abondance des outils numériques, il est très facile de lancer un site web traitant de n’importe quel sujet.

Les plus simples sont les blogs qui sont créés avec des CMS, et où les auteurs donnent leurs expériences, des cours, des informations, etc. sur la vie ou tout autre thème.

Le problème que rencontrent la plupart des possesseurs de sites web

C’est tellement facile de créer un site web et de le lancer, en l’hébergeant, que la plupart des personnes qui le font ne traitent pas tous les aspects d’un tel projet. Car, oui, lancer un site web est un projet dont la préparation est très importante pour ne pas avoir à corriger de trajectoires à chaque fois.

L’exemple le plus commun de problème est l’hébergeur. Imaginez ça : vous venez de créer votre site web avec un CMS (content management system) et la plateforme que vous avez utilisé vous propose un hébergement et un nom de domaine pour un prix très séduisant. Vous n’y réfléchissez-pas à deux fois et sortez la carte bleue. Vous prenez ce « deal » et après quelques mois vous commencez à remarquer des problèmes de stabilité, de performance, de même que les internautes se plaignent d’une mauvaise expérience de navigation.

« C’est quoi le problème ? » vous vous dîtes, et c’est très certainement l’hébergeur qui n’est pas idéal pour votre site. Sauf que maintenant vous avez pris un abonnement d’une année et que vous ne savez pas quoi faire. Ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour vous aider.

une baie de serveurs

Les instructions à suivre pour changer facilement d’hébergeur

  • Dégager les besoins du site web. Si votre site web a été développé par une personne tierce, contactez-la pour lui demander les besoins du site en termes de bande passante, espace de stockage, puissance de traitement, etc. Le développeur sera en mesure de vous fournir toutes ces informations afin de choisir le bon prestataire d’hébergement. Si c’est vous qui avez développé le site, vous pouvez poser la question sur un forum et avoir l’avis des autres. N’oubliez pas de mentionner le type du site (marchand, vitrine, blog, etc.), le trafic mensuel, les prestations offertes, etc. C’est très important de connaître ce dont aura besoin votre site pour choisir la bonne solution d’hébergement, sinon vous vous retrouverez dans la même situation.
  • Chercher le bon hébergement. Là, on ne va pas vous mentir : ça ne sera pas facile. Il existe des centaines d’offres d’hébergement sur Internet, et elles sont presque toutes bonnes pour différents sites web. Cette tâche sera plus facile une fois que vous aurez les besoins de votre site, et il suffira de faire des recherches et de lire les avis des personnes sur tel ou tel hébergeur. Si vous n’êtes pas d’humeur à faire ce travail, vous pourrez lire des informations fiables sur ces services d’hébergement à la fois réputés et performants pour n’importe quel site web. Evidemment, vous devez choisir une offre qui correspond le mieux aux besoins de votre site, car les hébergeurs proposent plusieurs offres ou formules à des prix différents.
  • Prendre le nouvel hébergement à l’avance. L’idéal, c’est de garder votre hébergeur actuel durant une période d’un à deux mois avant de passer sur le nouveau, et ce afin d’éviter tout arrêt ou problème de fonctionnement. Cette période vous permettra de transférer tous vos fichiers vers le nouveau prestataire, tout en gardant le site actuel en marche.
  • Transférer les fichiers et les documents. Commencez l’opération de migration par les images, les vidéos, les fichiers PDF, etc., et tout autre fichier qui se trouve dans votre espace d’hébergement. Si vous avez un CMS, utilisez l’outil de sauvegarde intégré pour faire une copie pure est simple de votre site web, et transférez-la sur votre nouvel hébergeur.
  • Installer et configurer le CMS (cas échéant). Si vous utilisez un CMS, il est temps de l’installer sur votre nouvel hébergeur, que ce soit par l’interface de gestion (cPanel) ou bien par un client FTP (transfert de fichiers). Lancez la procédure de configuration du CMS et dès que vous êtes invité(e) à importer une sauvegarde d’un ancien site, pointez simplement celle faite auparavant. Le CMS utilisera la sauvegarde pour « recréer » le site en entier et vous aurez maintenant votre site en marche, du moins théoriquement. Il restera à traiter la question du nom de domaine et des dernières bases de données si vous en avez.
  • Faire des tests de stabilité et de fonctionnement. Essayez le site pendant au moins une semaine, et ce de façon intensive, afin de déceler tout problème, bug ou mauvais fonctionnement. Il est important de faire ces tests avant de transférer le nom de domaine vers le nouvel hébergeur.
  • Transfert des bases de données. Si votre site utilise une base de données, nous vous conseillons de la transférer à la dernière minute, afin de ne pas avoir des données obsolètes. C’est une étape très importante, surtout si vous avez un site e-commerce par exemple. Il vous suffira après d’importer la dernière base de données sur le nouveau site et le tour est joué.
  • Informer les internautes du passage vers un nouvel hébergeur. Vous pouvez afficher un message disant que le site sera transféré vers un nouvel hébergeur, afin d’informer vos internautes. Vous pouvez également les inviter à vous fournir des retours et des commentaires sur tout problème une fois la migration terminée. C’est un excellent moyen d’élargir les tests de votre site.
  • Transfert du nom de domaine. Le nouvel hébergeur vous proposera de transférer votre nom de domaine vers ses installations. Il suffit de rentrer l’adresse du site et l’hébergeur fera tout le reste. Veuillez noter que cette opération de transfert peut prendre quelques heures, le temps de mettre à jour les données des DNS et autres serveurs/infrastructures d’Internet.

L’opération de migration n’est pas une mince affaire, surtout si le site est volumineux et avec beaucoup de trafic. Le mieux, afin d’éviter tout problème, c’est de choisir un hébergeur plus performant dès le départ, pour avoir une marge et ne pas avoir à migrer vers une autre installation. Mais si vous devez migrer, ce guide vous sera d’une grande utilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.